Le chaman

Publié le par Waldo

Le chaman
Le chamanLe chaman

Après la réalisation du Totem pour les 30 ans de Scania, j’ai eu envie de faire du grand format. J’ai trouvé des carreaux de faïence de 10 cm sur 10. Ça fait des gros pixels, c’est cool, et ça amène aussi à du minimalisme, de l’essentiel. Et voilà que je forme cet espèce de sorcier, un homme d’aspect primitif coiffé de cornes et tenant son bâton de mage. Je l’habille de quelques couleurs primaires et me voilà en présence d’un chaman, un être capable de voyager dans le monde des esprits.

Le souci pour ce genre de format, c’est que je ne peux pas tout coller d’un coup et filer. Je choisis alors le Parc du Pin, cet espace de nature qui revêt une atmosphère de forêt. J’étais entré dans le parc une fois en pleine nuit et j’avais aimé son ambiance nocturne.

13 juillet, soir du feu d’artifice. Toute la ville converge vers les bords de Maine pour assister au spectacle. Parfait pour aller s’introduire dans le Parc et poser en louce. Le mur prévu est haut et je n’ai pas d’escabeau. Je vais chercher une poubelle de l’autre côté du parc. Son roulement sur le sol fait du bruit mais le moment est parfait : le feu d’artifice gronde dans le ciel. Ce timing de cambrioleur me ravi :-) Tout commence à se passer comme prévu sauf que...sauf que le ciment durcit très vite ! C’est dû à une erreur dans son transport. Je m’agite pour le réanimer mais plus rien ne l’arrête...

La galère ! Je dois retourner chez moi, reprendre de l’eau et du ciment, et escalader la grille à chaque passage. Sauf que là, le feu d’artifice est terminé, et les gens reviennent de partout ! D’ailleurs une famille arrive chez elle et m’oblige à rester caché derrière la grille. Me voient-ils ? M’ont-ils vu ?

J’ai hâte de terminer. Je suis fatigué de ma journée et de ces imprévus...Dire que j’aurais pu faire ça en pleine journée tellement c'est tranquille ! Mais il peut y avoir des accrocs dans un plan...Au moment de laisser ma signature, l’idée me vient de l'utiliser comme une sorte de roue d’incantation autour du chaman.

Je rentre chez moi kaputt. Je suis content d’avoir donné vie à ce chaman. Il est très bien là où il est, dans ce coin en retrait, dans l’ombre de la forêt.

Publié dans Sauvage - 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article